La rhinite allergique saisonnière

La rhinite allergique est causée souvent au printemps par les pollens. Les 3 grandes familles végétales à pollens allergisants sont les arbres, les graminées et les herbacées. Cette rhinite est appelée plus communément« rhume des foins ». Les manifestations les plus courantes sont le nez qui démange, qui coule ou est bouché, des éternuements ; on constate que les yeux piquent et sont irrités, l’odorat est diminué. Lorsque l’allergie est importante le fond de la gorge et des oreilles démange également.

Il est important de soigner la rhinite allergique. En effet, quand on est asthmatique les conséquences de la rhinite peuvent être importantes. La rhinite est une maladie inflammatoire de la muqueuse ORL qui peut se propager dans les voies respiratoires. On sait que 80% des asthmatiques souffrent de rhinite allergique et que 20% de personnes ayant des rhinites allergiques sont asthmatiques. Ces pathologies sont souvent associées, par conséquent, il est nécessaire de soigner la rhinite allergique afin de garder une bonne maîtrise de son asthme.

Dans ce cas, il est utile de consulter un médecin et éventuellement un allergologue. La consultation se déroule d’abord par un questionnaire sur les signes que vous ressentez, à quels moments, leur durée, dans quels lieux et quel est votre environnement. Il est nécessaire également de connaître les antécédents d’allergie personnels et familiaux. Le médecin peut réaliser des tests pour confirmer le diagnostic et connaître les allergènes auxquels vous êtes sensibles.

Le traitement de la rhinite allergique est essentiellement basé sur l’éviction des allergènes, des médicaments anti-histaminiques, corticoïdes locaux (gouttes nasales) et désensibilisation.
Il est difficile bien sûr d’éviter les pollens, dans ce cas quelques précautions sont à prendre, comme : ne pas se promener dans la campagne les jours de grand vent lorsque la quantité de pollens augmente, fermer la fenêtre lorsqu’on tond le gazon, se protéger les yeux avec des lunettes de soleil à l’extérieur, etc …

Publicités

Qu’est-ce que l’asthme ?
L’asthme est une maladie des bronches qui se manifeste le plus souvent par des épisodes de gêne respiratoire accompagnée de sifflements.
Les bronches sont enflammées et réagissent par un spasme (qui s’appelle broncho-constriction).
La paroi intérieure des bronches qui est une muqueuse est épaissie et fabrique des sécrétions en plus grande quantité.
La respiration est de plus en plus difficile car les petites bronches se bouchent et l’inflammation provoque des spasmes.

Quels sont les médicaments de l’asthme ?
Il existe deux traitements principaux :

– Pour traiter les crises on utilise en premier lieu des broncho-dilatateurs d’action rapide, si cela ne suffit pas selon la prescription du médecin, il faut prendre des corticoïdes oraux.
– En traitement de fond quand cela est nécessaire, il existe des anti-inflammatoires inhalés qui sont aussi quelquefois associés à un broncho-dilatateur d’action prolongée.

Quand faut-il consulter un médecin ?
Il est nécessaire de se poser la question lorsqu’il existe des symptômes tels que :
– toux fréquente (souvent nocturne, en cas d’effort ou au contact d’animaux, poussières, tabac).
– essoufflement à l’effort.
– bronchites à répétition.
– sifflements dans la poitrine à la respiration.
Il faut toujours savoir s’il y a des facteurs de risque comme un terrain allergique, des antécédents familiaux d’asthme et d’allergies.
Un traitement peut être mis en place de façon efficace et permettre de bien maîtriser son asthme.