Asthme et sport

Pour bouger quand on est asthmatique, il n’y a pas que le sport.faq

Pour rester en bonne santé, il est important d’éviter la sédentarité et de pratiquer des activités sportives quelles qu’elles soient et à tout âge. Il faut savoir que la maladie asthmatique n’est absolument pas une contre-indication à la pratique d’une activité. Quand on parle d’activité physique, il n’est pas nécessaire de penser systématiquement au sport. Bouger quand on est asthmatique contribue à augmenter le niveau de tolérance à l’effort, et contribue à diminuer le seuil de réactivité des bronches. Il faut éviter un déconditionnement physique qui ne fait que s’aggraver au cours du temps.

C’est assez facile de bouger sans trop y penser. En effet, il faut préférer l’escalier à l’ascenseur, marcher pour emmener les enfants à l’école ou pour aller travailler si cela est possible, prendre du plaisir à se promener en famille, jouer avec les enfants. Cela permet de garder une bonne hygiène de vie et d’améliorer sa forme en douceur.

Rappelons bien sans hésiter que les personnes asthmatiques doivent toujours avoir avec elles leur traitement bronchodilatateur, et selon les indications de leur médecin, y recourir avant l’effort si nécessaire.

Le choix d’un sport :

Presque toutes les activités sportives sont possibles, sous réserve d’un bon contrôle de la maladie. Les performances sont peut-être moindres dans certains types de sports  « d’endurance » avec un effort musculaire en continu (marathon, course cycliste, ski de fond …), il est préférable de choisir des sports avec des efforts discontinus tels que le football, le tennis, le basket, la natation … La contre-indication est la plongée sous-marine avec bouteilles. Il faut bien sûr éviter l’équitation si l’on est allergique au cheval par exemple.
Dans tous les cas il est nécessaire de demander conseil à son médecin, lequel pourra vous indiquer les précautions à prendre et le choix du sport.

Le sport à l’école :
L’enfant asthmatique peut et doit faire du sport à l’école. Les bénéfices sont nombreux et permettent d’améliorer la qualité de vie de l’enfant ou de l’adolescent tout en l’aidant à mieux se prendre en charge et se connaître. Il faut vérifier avec le médecin le bon équilibre de l’asthme : traitement de fond, bronchodilatateur, fonction respiratoire …
Il ne faut pas hésiter à prévenir l’école concernant l’asthme de l’enfant ou de l’ado. L’enseignant d’EPS est informé des précautions à prendre. Il peut être mis en place avec l’école, le collège ou le lycée, un Projet d’Accueil Individualisé (PAI), qui permet à chacun de réagir en cas de crise d’asthme ou d’adapter l’effort à chacun.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s